Presse locale sur iPhone : les lecteurs attendent

Le site du Pays n'est pourtant pas optimisé pour les petits écrans
3% des visites du Pays viennent de smartphones, presque tous des iPhones

Le smartphone d’Apple est de plus en plus présent dans les systèmes d’exploitations enregistrés sur, le site du Pays. Certes, Windows reste à la limite de l’hégémonie avec 88,3 % (dont la moitié pour Windows XP, Vista et Windows 7 se répartissant le reste). Mais la progression la plus significative (outre celle, logique, de Windows 7) est celle des différentes versions de l’iOS qui atteignent 2,6 % du total, contre 0,8% en aout 2009. L’iPad fait une timide apparition à 0,18%.

Pour être complet, on mentionnera côté ordinateurs de bureau les 4,6 % de mac OS et les 1,3% de Linux, côté smartphones les 0,1% de Blackberry, les 0,15% de Symbian OS et les 0,27% d’Androïd. Et pour l’anecdote les quelques visites sur PS3, Wii et DS.

Si l’iPhone est ultra majoritaire parmi les terminaux mobiles, on constate que l’addition de tous les smartphones dépasse 3% des visites sur un site qui n’est nullement optimisé pour les petits écrans. Autre remarque, les durées moyennes de visites sont beaucoup plus importants sur smartphone que sur ordinateur (plus de six minutes et jusqu’à 15 minutes sur smartphone contre 4,58 minutes en moyenne). Effet salle d’attente peut-être.

Bien sûr, on est loin des 20 à 30 % de visites venues d’iPhones sur le site du monde. Mais Le Monde offre à ses lecteurs une appli spécifique très conviviale.

Dans le contexte, 3 % des visites, c’est peu et c’est beaucoup, surtout si l’on prend en compte les freins qui devraient rebuter tout propriétaire d’iPhone candidat à la lecture du Pays et des autres journaux hébergés sur la même plateforme technologique (L’Alsace bien sûr, mais aussi Le Progrès, l’Est Républicain ou les Dernières nouvelles d’Alsace). D’abord, l’affichage n’est pas optimisé et il faut jouer du zoom pour lire. Plus handicapant encore, les vidéos, les diaporamas et même certaines pubs, refusent de s’afficher, faute de prise en compte du format flash par le smartphone d’Apple. Il y a sans nul doute une carte à jouer sur l’App Store pour la presse locale. Et les plus optimistes (ou les plus technophiles) verront une perspective enthousiasmante à l’incorporation des fonctions de géolocalisation des smartphones…

(Période étudiée du 1 au 24 août 2010, 116262 visites et 403614 pages vues)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *