Ouais, mais tout le monde n’a pas internet

La PQR sur le web, je suis dedans depuis bientôt 10 ans. Si j’avais touché un euro à chaque fois que j’ai entendu un confrère balayer mes arguments d’un définitif  « ouais, mais tout le monde n’a pas internet », je serais riche. En règle générale, l’affirmation est complétée (par son auteur ou par un autre) d’un élogieux « surtout nos lecteurs, qui sont majoritairement vieux et pas riches ».